anniversaires d'enfants
Devenez animateur pour les anniversaires d’enfants
16/02/2017
petits boulots
Il n’y a pas de trop petits boulots
20/02/2017

Adrien se met au bricolage! Attention : pétage de plombs…

bricolage

bricolage

Je viens de réaliser que je ne vous ai pas encore parlé de notre super couple de profs. Ils vivent au 7ème dans un joli loft avec vue sur les toits. Ils sont toujours charmants, jamais un mot plus haut que l’autre, à la fois BCBG et un peu bohèmes !

Je crois que je peux les qualifier de bobos sans trop de risque. Ils ont un potager bio sur le balcon et fréquentent beaucoup d’artistes et d’intellectuels. Il leur arrive régulièrement d’aller manifester pour l’écologie, contre le racisme, pour la liberté d’expression, contre la mondialisation… Ils ont participé activement au mouvement « Nuit debout ». Une fois, ils avaient distribué des tracts contre l’utilisation de la fourrure animale dans l’industrie textile dans toutes les boites aux lettres de l’immeuble. Une autre fois, c’était des tracts contre le projet de « Notre dame des Landes ».

Leurs actions ne sont pas au gout de tout le monde mais comme ils agissent toujours de manière pacifiste avec une attitude très courtoise, personne dans l’immeuble n’ose les envoyer balader. Ils sont très amis avec Julie la prof de yoga de notre immeuble et avec les jeunes colocs du 2nd qui s’intéressent ou, font mine de s’intéresser, à leurs actions censées rendre le monde meilleur.

∞∞∞

Adrien est toujours très sur de lui, le genre de personne qui croit qu’il peut tout faire tout seul. Alors quand ils ont décidé de relooker leur appartement, même s’il n’avait jamais enfoncé un clou dans un mur de sa vie, il a prévu de tout faire tout seul ! On se demande ce qui lui a pris…

Prune s’est chargée de dessiner les plans et de choisir la nouvelle déco tandis qu’Adrien devait gérer les petits travaux et le bricolage.

Mises à part quelques petites péripéties, les travaux de peinture ce sont plutôt bien passés. Les choses ont commencé à se compliquer quand il a fallu monter la grande bibliothèque avec bureau intégré que Prune avait dessiné… Elle était assez volumineuse avec de nombreux compartiments de différentes tailles et plusieurs tiroirs.

∞∞∞

Adrien avait suivi les conseils du vendeur du magasin de bricolage et avait fait découper les panneaux de bois et les tasseaux aux bonnes dimensions. Il avait loué une bonne visseuse, acheté un mètre, une équerre et un crayon de menuisier, enfilé sa salopette de bricoleur, son béret et s’était mis au travail.

En bon prof, sur le papier, il avait tout bien préparé et chaque étape était parfaitement définie. La bibliothèque tant rêvée par Prune allait enfin prendre forme!

Sauf qu’Adrien s’emmêla complètement les pinceaux en inversant des planches au tout début du montage. Au bout d’un moment, il ne trouva plus de planche à la bonne dimension et crut dans un premier temps qu’il en avait oublié au magasin de bricolage. Il les recompta une par une pour s’apercevoir que le compte était bon.

Il pensa alors s’être trompé de mesure au moment du découpage du bois. Il décida donc de recouper les planches trop longues lui-même. Même après avoir raccourci les planches, il se rendit compte qu’il y avait toujours quelque chose qui clochait par rapport à son plan initial!

4 heures et 3 doigts en moins plus tard, il comprit qu’il avait interverti plusieurs planches dès le début. Non seulement, il fallut retourner chercher du bois, mais en plus il n’eut pas d’autre choix que tout recommencer!

Le lendemain, la seconde tentative finit par aboutir non sans mal! Prune fut ravie mais Adrien dut admettre que la bibliothèque manquait légèrement de stabilité, il promit donc de la fixer au mur à l’issu des travaux!

∞∞∞

Il continua tant bien que mal à monter les nouveaux meubles de l’appartement et les choses se gâtèrent à nouveau avec les tringles à rideaux. Il les avait tout juste posées qu’il appela Prune pour lui montrer son exploit. Celle-ci fila chercher ses nouveaux rideaux et s’empressa de les installer! A peine fut elle descendu de son escabeau que tringles et rideaux étaient par terre, ayant dans leur élan, arraché un morceaux du mur du salon. Penaud, Adrien alla voir son vendeur favori et revint avec mastic, peinture et pinceaux pour réparer sa bêtise…

De petites maladresses en grosses catastrophes, l’appartement finit par être relooké et, après plusieurs jours de galère, les travaux arrivaient enfin à leur fin. Restait plus qu’à fixer la fameuse bibliothèque au mur, parce qu’à chaque fois que Prune attrapait un livre, elle avait le sentiment que le meuble allait basculer!

∞∞∞

Cette fois, Adrien avait bien demandé conseil à son vendeur fétiche avant de se lancer dans l’opération et avait acheté les bonnes chevilles. C’était l’affaire de 4 vis à enfoncer dans le mur… Premier vis, il s’y reprit à deux fois mais tout se passa bien. La seconde vis fut insérée du premier coup. Il commençait à voir le bout de sa peine arriver. Il avait passé toutes ses vacances à bricoler et il comptait bien profiter de son dernier week-end pour récupérer un peu et se changer les idées avant la rentrée.

Quand, à la 3ème vis, tous les plombs de la maison ont sauté. Comme il n’y connaissait rien, il ne se douta pas qu’il avait touché un câble électrique en tentant de percer le mur pour fixer sa bibliothèque. Il tenta d’enclancher le compteur d’électricité à plusieurs reprises et finit par m’appeler pour me demander s’il s’agissait d’une coupure générale de l’immeuble.

Je lui ai donc envoyé mon ami Fred, le meilleur bricoleur de la ville pour qu’il fasse son diagnostique! Il ne lui fallu pas longtemps pour comprendre qu’Adrien avait fait sauter les plombs en fixant sa bibliothèque. Cette fois Adrien ne tenta pas de réparer lui-même et fit venir un électricien. Il me semble bien qu’à cause de lui, avec Prune, ils ont passé leur dernier week-end de repos sans électricité !

∞∞∞

Comme je suis fan de Tiboolo et que j’avais quand même un peu envie de le chambrer, je lui ai envoyé le lien du site Tiboolo avec un petit commentaire amusant, faisant allusion à ses compétences en bricolage! N’empêche que, plus tard, quand il a voulu changer la tapisserie de la chambre, il a préféré faire appel à un voisin plus expérimenté que lui pour lui donner un coup de main… Peut-être avait-il peur de retrouver tous les lés au sol à l’issu du séchage? En tous cas il est clair qu’il est plus à l’aise avec ses élèves, ses livres et ses copies qu’avec un tournevis !

Vous nous suivez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plait ? Partagez moi...