jeux vidéo
Echanger des jeux vidéo avec ses voisins
02/12/2016
heures de repassage
Offrez des heures de repassage commandées à une voisine
05/12/2016

Mme Bartelli et le grand défilé des baby-sitters, que d’aventures !

Baby-sitter

Baby-sitter

Saison 1, épisode 7

Quand notre locataire mystérieuse du 4ième étage nous a quittée, j’étais ravie de voir une joyeuse famille intégrer l’immeuble à sa place.

Elle venait d’arriver dans la région suite à la mutation de Monsieur  Bartelli dans le coin. Madame Bartelli a presque aussitôt trouvé un poste de comptable et leurs quatre enfants se sont vite fait de nouveaux copains dans leur nouvelle école. Tout semblait rouler comme sur des roulettes !

Ce joli portrait de famille parfaite éclata quelques mois plus tard quand Mr et Mme Bartelli décidèrent de divorcer. Mme Bartelli découvrit les joies de la famille monoparentale ! Elle s’est donc retrouvée seule du jour au lendemain  pour s’occuper de quatre enfants, tout en gérant une vie professionnelle bien remplie. Même si c’est une femme de caractère, je suis bien placée pour savoir que ce genre de situation n’est pas toujours facile à assumer.

∞∞∞

J’ai vraiment fait sa connaissance après le départ de son mari. Un matin, elle a frappé à la porte de ma loge et j’ai tout de suite vu que quelque chose n’allait pas ! Elle voulait savoir si je connaissais une bonne baby-sitter pour s’occuper de ses enfants le soir après l’école, parfois le matin et aussi le week-end de temps en temps, avec une prise de poste le plus tôt possible.

Voyant qu’elle était en difficulté, j’ai eu envie de l’aider ! Je me suis chargée de récupérer les enfants de Mme Bartelli à l’école ce jour là. Comme elle avait posté des dizaines d’annonces sur internet, dès le lendemain, le défilé des baby-sitters a commencé !

L’une des premières jeune-filles qui s’est présentée était une étudiante allemande.  Elle semblait sérieuse et gentille, et vu la situation d’urgence, il n’en fallu pas plus à Mme Bartelli pour l’engager.  Pendant toute la première semaine, tout s’était bien passé mais le lundi matin, rebelote !

A 7h30 Mme Bartelli frappe à ma porte, la mine déconfite : « ma baby-sitter vient de m’appeler de Berlin, elle est partie sur un coup de tête rejoindre son compagnon!  Pourriez-vous prendre les enfants ce soir ? Je vous revaudrai ça ! »

Dès le lendemain, nouveau défilé de baby-sitters en tous genres et, parmi toutes les candidatures, Mme Bartelli a choisi Vanessa. Charmante, polie, instruite et expérimentée, la jeune-fille avait tout pour plaire. Cette fois, l’aventure dura deux mois, sans une seule ombre au tableau,  jusqu’au jour où, en repassant chez elle chercher un dossier qu’elle avait oublié sur sa table de nuit, Mme Bartelli trouva Vanessa dans son lit avec un jeune-homme…. Bon, ok, c’était l’heure de la sieste des enfants, ok la jeune-fille s’est confondue en excuse, ok, le jeune homme en question n’était pas un inconnu mais son petit ami de longue date, mais quand même… Mme Bartelli congédia Vanessa !  Je ne sais pas ce que j’aurais fait à sa place car mis à part cette petite incartade, Vanessa avait eu toujours un comportement exemplaire.

∞∞∞

Cette fois,  sa maman est venue s’installer chez elle quelques jours pour s’occuper des enfants afin que Mme Bartelli prenne le temps de trouver le bon ou la bonne  baby-sitter. Parmi les candidats au poste que j’ai croisés, quelques uns m’ont marqué. C’est le cas d’Adil, un jeune-homme beaucoup trop sur de lui, d’une jeune fille au look gothique, d’une femme particulièrement austère…  J’ai tout de suite su que c’était râpé pour eux en les voyant entrer dans l’ascenseur!

Puis, au bout de quelques dizaines d’entretiens, de quatre ou cinq essais, l’heureuse élue fut Nanou…  Et Nanou, c’est la baby-sitter de rêve, un mélange entre une tatie et une grande sœur. Aimante, sympathique, souriante, serviable, les enfants l’adorent et elle les adore ! Tout est bien qui finit bien, me direz-vous ?  Oui, ou presque…

Nanou sait tout faire : jouer au foot, raconter les histoires, câliner, faire faire les devoirs, régler les conflits, rassurer et réconforter…  Elle a toujours des idées pour occuper les enfants et les emmène en ballade très souvent ! Sauf que, Nanou, en cuisine, c’est la cata ! Mais quand je vous dis la cata, je suis gentille ! Elle confondait les concombres et les aubergines, elle oubliait toujours un truc, soit c’était trop cuit, soit pas assez, bref, elle ne savait pas du tout cuisiner ! C’était le genre de personne à faire des pâtes à la Carbonara sans lardon et sans crème fraîche… Comment ? Me direz-vous… Et bien figurez-vous que je me le demande aussi, seule Nanou a le secret de cette recette bien à elle.

∞∞∞

Le problème, c’est qu’il a fallu un peu de temps à Mme Bartelli pour s’en rendre compte. Elle avait bien remarqué que ses enfants avaient beaucoup d’appétit au repas du soir, les mercredis où Nanou les gardait, mais elle n’avait pas fait le rapprochement avec ses talents culinaires! Elle pensait que les enfants se dépensaient tellement au parc, qu’ils rentraient affamés.

Elle a réalisé un jour en finissant un plat non identifiable resté dans le frigo, qu’elle trouva pour le moins original, pour ne pas dire immangeable !  Ses enfants s’étaient déjà plaints de la cuisine de Nanou, mais comme ils faisaient souvent les difficiles à table, Mme Bartelli n’en avait pas tenu compte. Elle prit alors conscience de ce qu’ils avaient enduré  chaque mercredi depuis plusieurs semaines….

Les enfants adorant leur baby-sitter firent promettre à leur mère de garder Nanou ! Quand Mme Bartelli a parlé à Nanou de ses talents de cuisinière, celle-ci a éclaté de rire et a avoué que la cuisine n’était vraiment pas son fort. D’un commun accord avec Nanou, Mme Bartelli a choisi de faire livrer des repas faits-maison à domicile par Mme Henry, une voisine de l’immeuble, quand  Nanou  garde les enfants le midi.

Mme Bartelli a offert des cours de cuisine à domicile pour Nanou qui fut ravie et elle a beaucoup progressé. La semaine dernière, elle a fait un Tiramisu et m’en a offert une part, il était délicieux !

∞∞∞

Pour Noël, l’année dernière, nous avions fait une collecte de jouets dans l’immeuble, je vous en parlerai la semaine prochaine ! L’un des enfants de Mme Bartelli nous avait fait une très grosse frayeur….

Vous nous suivez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plait ? Partagez moi...