spécialiste du montage Ikea
Trouver un spécialiste du montage Ikea dans son voisinage
03/03/2017
ateliers de loisirs créatifs à domicile
Animer des ateliers de loisirs créatifs à domicile dans son quartier
06/03/2017

Panne d’ascenseur, rien ne va plus dans l’immeuble

panne d'ascenseur

panne d'ascenseur

Généralement quand la panne d’ascenseur arrive, personne n’y est vraiment préparé ! Il y a ceux qui le prennent plutôt bien en se disant que ça leur fera faire de l’exercice, il y a ceux pour lesquels c’est la fin du monde et qui sont prêt à déclencher le plan « panique », et il y a les petits malins qui savent tirer profit de la situation…. Ne dit-on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres ?

On y a droit presque chaque année, parfois pendant plusieurs jours ! Cette année elle a duré près de 3 semaines, suffisamment longtemps pour qu’Hugot s’offre la dernière console en vogue avec l’argent récolté. Il ne l’a pas volé cet argent, car du coup, il a passé ses journées dans le hall de l’immeuble à guetter les arrivées des usagers pour leur monter les courses jusque sur leur palier. Chacun lui donnant ce qu’il veut pour le service, il a vite économisé une somme rondelette !

∞∞∞

Par chance, la panne d’ascenseur est survenue au tout début des vacances de Février et, cette année, empêtrés dans quelques difficultés financières, ses parents ne pouvaient pas l’envoyer en colo ! Comme il était assez grand pour rester seul à la maison, sa maman m’avait prévenu qu’elle le laisserait seul quand elle serait au travail et je lui avais bien dit de lui donner mon numéro de téléphone en cas de problème….

Quand la panne d’ascenseur est survenue je dois avouer que j’ai bien ri ! Alors que je sortais de chez moi pour aller faire quelques courses, j’entendis des « ohé » et des « houhou » venir de la cage d’ascenseur. J’aperçus alors les pieds de madame Henry par la porte transparente de l’ascenseur déjà presque arrivés au rez-de-chaussée alors que sa tête était encore au premier… Honnêtement, c’était assez drôle et je ne pus m’empêcher de rire en la voyant dans cette situation.

Heureusement, notre vieil ascenseur possède une sécurité qui permet de l’activer manuellement en cas de problème et de le faire monter ou descendre jusqu’à l’étage suivant.

« Sandrine, sortez-moi de là, je supporte mal d’être enfermé ! » s’égosillait la vieille femme. Ni une, ni deux, j’actionnait la fonction mécanique de l’ascenseur et je fis descendre Mme Henri de sa prison de verre. Je pris aussitôt contact avec le service technique des ascenseurs afin de faire venir un technicien pour réparer la panne, et j’eus une réponse on ne peut plus évasive : « Nous allons vous envoyer quelqu’un !». Ok, mais quand ? Demain, jeudi ou à la saint Glinglin ?

∞∞∞

Si l’ascenseur est un petit luxe pour certaines personnes, pour les habitants du 8ème, il est presque indispensable, surtout quand ils rentrent chargés de paquets avec un bébé sous le bras. L’idée de faire appel à Hugot m’est venue en voyant ma pauvre Louise arriver toute essoufflée au rez-de-chaussée avec son toutou ! La vieille femme le sort plusieurs fois par jours, parfois jusqu’à cinq fois et elle habite au 5éme étage ce qui lui fait plus 500 marches par jour à monter et descendre du haut de ses 82 ans. Un bras pour s’appuyer lui aurait été d’un grand recours.

Je me suis dit qu’il faudrait au moins l’aider à porter son sac et éventuellement lui tenir son chien dans les escaliers car gérer sa canne était déjà bien suffisant pour la vieille femme ! C’est alors que j’ai pensé à Hugot qui semblait s’ennuyer sérieusement. Depuis le début des vacances il errait dans les cages d’escaliers espérant croiser untel ou unetel et lui faire la conversation.

Quand je lui soumis l’idée de se faire un peu d’argent en montant les courses des usagers de l’immeuble jusqu’à chez eux ou en aidant les plus âgés à regagner leur appartement, il fut enchanté par l’idée et prit aussitôt son poste dans le hall de l’immeuble. Hugot prenait son petit boulot très à cœur, saluant chaleureusement chaque personne qui entrait ou quittait l’immeuble. Il les prévenait que l’ascenseur était en panne et leur proposait ses services pour vider leur coffre de voiture et leur monter leurs paquets jusqu’à chez eux.

∞∞∞

Certains usagers étaient très généreux et pouvaient lui donner jusqu’à 10€ pour le service. J’étais un peu jalouse car c’était mieux payé de l’heure que mon travail de concierge ! En revanche, d’autres étaient beaucoup moins généreux, comme monsieur Henri, qui le rémunéra en bombons ! Trois fraises Tagada pour monter 10 kg de courses au 4ème étage, ce n’est pas cher payé…. Surtout qu’Hugot m’a confié les avoir partagés avec sa copine Agathe, du coup, sur ce coup là, ce n’était pas vraiment rentable ! Mais bon, on s’en serait douté : avec monsieur Henry, avare comme il est, on ne pouvait en espérer davantage.

Quand Hugot a repris l’école à l’issue de ses deux semaines de vacances, il a manqué à beaucoup qui avaient pris l’habitude de le laisser se charger de monter leurs petites ou grosses emplettes à l’étage. Tant et si bien, qu’Hugot reprenait du service dès qu’il rentrait de l’école et les week-ends. Sa maman m’a confié ne jamais l’avoir vu travailler autant et elle-même, fut surprise de la somme qu’il est parvenu à récolter en si peu de temps ! Car en plus de sa nouvelle console, il s’est acheté trois jeux, et une cam… Il m’a avoué être impatient que l’ascenseur retombe en panne pour pouvoir recommencer, je crois qu’il rêve de s’acheter un vélo BMX!

∞∞∞

En tous cas, une grande majorité des habitants de l’immeuble ont apprécié le service et la conversation d’Hugot, et si la panne se reproduit, je referais appel à lui sans hésiter, ou j’essaierais de trouver un autre Hugot dévoué parmi les voisins de l’immeuble, s’il n’est pas disponible. A 5€ la course en moyenne, le job est plutôt (très) rentable pour un jeune qui veut se faire une bonne petite pièce!

Vous nous suivez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plait ? Partagez moi...